Vendredi 11 septembre 5 11 /09 /Sep 23:44

 

Tout vient à point à qui sait attendre mon cher sub (qui se plaint de mises à jour moins régulières, et il a raison ;-)… Après de longues vacances, difficile de reprendre la plume, retrouver le rythme de notre correspondance, mais vous ne devriez pas être déçus par ce que nous allons vous raconter, même s’il sera difficile d’égaler la prose de notre chère amie Linda.

Merci pour vos commentaires élogieux que j’ai bien sûr fait lire à linda… Lord2A, votre analyse est parfaite, comme toujours serais-je tentée de dire…Merci à çambotte aussi et à tous ceux qui nous encouragent en nous laissant de si gentils messages. Allez, assez palabré, bonne lecture…

 

1. Préambule

 

 

 

Nous avons jusqu’alors respecté une certaine chronologie, car nous voulions planter le décor, expliquer le « pourquoi du comment ». Vous avez ainsi appris à mieux nous « connaître », mais aujourd’hui, nous sortons de ce « carcan » chronologique pour relater nos expériences en vrac, afin de pouvoir revenir au gré de nos envies sur certains « épisodes » de notre vie. Par épisodes, j’entends bien sûr vous raconter mes tromperies, histoire de justifier le titre de notre blog, beaucoup plus porté jusqu’à présent sur la soumission de mon mari que sur son cocufiage. Enfin, dirons certains… Oui, enfin… Mais tout vient à point à qui sait attendre disais-je plus haut, et il nous a fallu une certaine progression d’ordre psychologique avant d’en arriver où nous en sommes. (Sur ce point, Linda a bien raison)

L’ordre de mes « aventures » va rester au début un tant soit peu chronologique et dans cette rubrique, vous ferez la connaissance de Phil, Kévin, Simon, Jonathan, Henri… Tous des amants convaincants qui m’ont donné du plaisir et qui ont marqué nos vies en faisant progresser notre relation. Si je me souviens de leurs noms, c’est que dés le début, j’ai fais noter leur nom et leur « prestation » par ma petite lopette de mari dans un cahier qu’il a très bien tenu toutes ces années… Mais il vous en parlera lui-même.

Ceux qui ne figureront pas ici sur ce blog sont les mauvais coups (il y en a eu) et ceux que Charles n’a pas connu, car je trouve excitant qu’il puisse témoigner de mes aventures et que le blog puisse être écrit à quatre mains, ce qui est très agréable et assez original je trouve.

Mes amants relatés dans cette rubrique vont me montrer sous un jour nouveau, un aspect de moi qui va vous révéler ma progression dans la décadence.

La première escapade que j’évoquerai ici correspond à l’inauguration de mon nouveau lit, celui que j’ai acheté bien après que Charles m’ait trompé. (Je dirai environ un an pour essayer de localiser les faits dans le temps)

 

Déborah

 

Quand ma femme se prépare pour aller retrouver son amant, c’est un rituel auquel je suis pleinement associé. Je dois la parer, la maquiller, lui proposer des tenues. Mais ce jour là, c’est différent, elle ne rejoint pas son amant, c’est elle qui reçoit, et pour la première fois de notre vie de couple. Déborah a en effet décidé de me faire cocu sous notre toit, enfin je devrai dire le sien. Elle a commandé sur internet un lit immense à baldaquins, et c’est aujourd’hui qu’on doit le lui livrer. Depuis quelques jours, elle s’est mise dans la tête de se taper les types qui vont le lui monter. Mais je ne la crois pas, elle dit cela pour attiser ma jalousie, tester ma réaction, accentuer mon humiliation. Bien sûr, je ne relève pas. Mais je me dis qu’il y a un gouffre entre se taper un ami d’enfance (Bruno) et des inconnus.

Je commence à douter lorsque le jour J, elle se prépare à accueillir nos braves livreurs dans une tenue des plus équivoques. Elle s’est arrangée pour que la livraison tombe pendant des vacances scolaires et m’a demandé de poser un jour de RTT pour être présent ce jour là. Cette fois, je ne peux plus douter qu’elle y songe sérieusement… Mais aura-t-elle le cran d’aller jusqu’au bout ?

 



Charles

 

Mon pauvre chéri… Ainsi tu doutais… Après ce que tu subis depuis des mois, tu crois vraiment que je vais me dégonfler ! Evidemment, tu ne peux pas savoir que j’ai pris goût à ces parties de jambes en l’air, goût à l’adultère, à l’interdit, à la perversion… Que je veux aller plus loin, franchir de nouvelles frontières, explorer de nouveaux royaumes, rencontrer de nouveaux amants. Bruno me lasse… J’ai envie d’inconnus, les hôtels me lassent, et voilà que se présente la possibilité de baiser avec les livreurs. Alors tu me fais bien rigoler avec ta question de savoir si je vais avoir le cran… Le cran, je l’ai… Il n’y a qu’une chose qui pourrait me faire renoncer, c’est qu’ils soient laids… Mais là aussi, tu ne peux pas savoir que j’ai tout prévu… Eh oui, mon chéri, ta femme est devenue perverse, machiavélique… En un mot… Salope… Et après ce jour, tu ne pourras plus l’ignorer.

 

Déborah

Par Charles et Déborah - Publié dans : 5. Les livreurs
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Cocu-soumis
  • : 11/02/2009
  • :
  • : Une relation basée sur la domination totale de madame sur son époux, et l'acceptation de celui-ci à voir sa femme diriger le couple... l'acceptation aussi que sa femme le trompe sans vergogne... l'acceptation, donc, d'être cocu et soumis !!!
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Calendrier

Juillet 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
<< < > >>

Images Aléatoires

  • 11b.jpg
  • livreurs1.jpg
  • 03.jpg
  • 01c.jpg
  • livreurs7b.jpg
  • 251HOT15.jpg
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés