Jeudi 16 avril 4 16 /04 /Avr 12:38

Déborah : Je suis heureuse de voir que notre blog fonctionne plutôt bien : 500 visiteurs uniques en moyenne par jour, et plus heureuse encore de lire les nombreux commentaires postés en réaction à notre dernière conversation avec Linda, celle où nous donnions quelques explications à ce renversement si brutal de notre vie de couple. J’avais un mari la veille de ce jour et le lendemain un esclave… Leurs réactions donnent lieu à une réponse, ce qui me paraît normal au fond, puisqu’ils ont pris la peine de laisser une trace de leur passage. Le premier commentaire est de soumisadomi.

 

« Je suis curieux d'une chose. Charles est-il présent lorsque les amants de Deb sont là ? Lui fait elle jouer un rôle dans ses ébats ? Ma Domina me promet de m'inviter un jour que sera là son amant. Je n'en suis pas encore au point où je devine que se trouve Charles et j'appréhende... »

 

Charles : Tu peux l’appréhender mon cher soumisadomi, car c’est une réelle épreuve. Très humiliante, très éprouvante… Surtout la première fois. Je t’en dirai plus lorsque nous évoquerons cette première fois où Déborah m’a trompé. Mais tu peux aussi te dire que tu auras de la chance d’avoir une épouse qui te dit qu’elle te trompe, avec qui et quand ! Combien y-a-t-il de cocus qui s‘ignorent ? Et lorsque tu seras présenté à celui qui te fait cocu, alors tu pourras te dire que ta femme te fait pleinement confiance, qu’elle est fière de ta soumission, de ton renoncement, qu’elle est fière de te présenter à celui qui a l’honneur de partager son lit et lui donne du plaisir. C’est une nouvelle forme de complicité en fait.

 

Linda : Ce dialogue auquel je participe me permet de comprendre comment le cocu voit les choses et c’est très instructif. Je ne regrette pas d’être votre superviseuse, même si sur ce dialogue je n’ai pas grand-chose à dire.

 

Déborah : Ne minore pas ton rôle dans cette histoire Linda, c’est toi qui nous a « poussé » à réagir à ces deux commentaires.

 

Linda : Merci, d’ailleurs voici le second.

 

 

« Bonjour, après chaque post je voudrais écrire un commentaire et poser des questions, mais malheureusement le site ne permet pas de poster depuis un mobile (les commentaires ne s'enregistrent pas)... mais bon rien de grave.

Chaque jour j'attends vos récits avec impatience... contrairement à certain d'entre nous, je trouve que le rythme est excellent... inutile de verser dans le porno dès les premiers écrits, pour cela il y a assez d'autre site :-)continuer comme cela... Les vidéos, surtout en français, c'est sympa, mais personnellement c'est votre histoire propre qui m'intéresse. C'est pourquoi j'avais plein de questions.. auxquels Linda vous à fait répondre sans même que je les pose :-)

Car pour moi aussi, c'est difficile à imaginer que vous sommes qu'au deuxième jour de votre nouvelle vie. Je ne peux pas croire que Déborah n'aie jamais eu de pulsions de dominatrice et que Charles n'a jamais rêver de se soumettre. Et pourtant... difficile de vous imaginer étranger ce ces jeux et si rapidement actifs. Déborah comment avez vous trouver autant d'inspiration en une seule nuit? Le fait que ça devienne si vite un jeu sexuel me fait penser que finalement vous avez vite oublié sa tromperie pour tirer profit des avantages que la situation vous offre. Vous semblez complètement excitée par la tournure de la situation... et en jouissez pleinement, hummmm!

Comment expliquer que le lendemain de tromperie vous ayez l'idée très "BDSM" d'imposer la nudité à votre soumis?

Ne croyez pas pas que je doute de votre sincérité... je trouve votre histoire tellement "vraie" qu'elle ne peux être que vraie... :-> j'en suis presque jaloux... :-) car finalement, tout le monde est content, n'est-ce pas Charles?

Ho vivement la suite... postez vite, mais ne précipitez rien dans le récit, tout les détails sont si bons.

Allez. mes respects Déborah, salut charles... et bisou à Linda »

 

Déborah : Le commentaire de s_raph, très long et très élogieux, nous conforte dans l’idée de prendre le temps de bien décrire le début de notre relation, car il n’y pas eu de retour en arrière possible depuis, et comment comprendre  le quotidien de Charles aujourd’hui sans connaître le cheminement que fut le notre. Il s’est passé beaucoup de choses la première journée, et tout m’est venue presque naturellement. Pour répondre à ta question, s_raph, cette imagination que tu m’attribues et qui t’étonnes (le contraire serait quand même justement étonnant), je le dois à Linda. Elle vous a raconté que nous sommes rencontrés au Cap dans le camp naturiste mais elle a été un peu vite en besogne en ne remontant qu’à six ans. C’est un raccourci « littéraire » qui nous permettait de présenter le blog simplement. En réalité, nous nous connaissons depuis plus longtemps, et elle dominait déjà son mari alors que j’étais encore cette bourgeoise effacée, fidèle et sage. Je l’enviais, elle ne l’a jamais su et je profite du blog pour le lui avouer,

 

Linda : J’aurai préféré susciter le désir plutôt que l’envie… Car moi, j’avais très envie de toi, déjà.

 

 Déborah : Je sais cela, j’avais bien compris ton petit manège de séduction, mais alors que tu me draguais et souhaitais me mettre dans ton lit, moi j’espérais que tes démonstrations d’autorité et de punition sur ton mari donnent des idées au mien. J’aurais adoré qu’il me dise « dis donc, ce soir, tu veux pas faire comme Linda et Eric ; tu m’attaches, tu m’insultes, tu me donnes des ordres ».  Mais ce con n’a jamais eu l’idée de cette proposition, tout juste me présentait il ardemment sa bitte un peu plus raide qu’à l’accoutumée à honorer. Les idées de soumission me viennent sûrement inconsciemment de cette époque où pendant deux ans, Linda et Eric nous ont fait leurs "shows sado maso" chaque été. Linda aimait à montrer son emprise sur son homme, y compris financièrement, et lui se montrait toujours très courtois, même à l’extérieur. Mais tout cela fut inconscient car ce jour où nous sommes allés chez le banquier, au resto, à la fac et très bientôt au sex shop, pas une fois je n’ai repensé à Linda. (Désolée ma chérie si cela te déçoit)…

De même, je dois avouer que mes fantasmes de domination sont bien antérieurs à notre rencontre avec Linda (là encore désolée ma chérie), j’ai des souvenirs très précis qui remontent à mon adolescence. Mais, je l’ai déjà dit, rien dans mon esprit n’imaginait qu’un jour j’irai aussi loin qu’aujourd’hui. ;-)

Par Charles et Déborah - Publié dans : Entretiens avec Linda
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Cocu-soumis
  • : 11/02/2009
  • :
  • : Une relation basée sur la domination totale de madame sur son époux, et l'acceptation de celui-ci à voir sa femme diriger le couple... l'acceptation aussi que sa femme le trompe sans vergogne... l'acceptation, donc, d'être cocu et soumis !!!
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Calendrier

Avril 2017
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Images Aléatoires

  • 01.jpg
  • 07.jpg
  • 251HOT16.jpg
  • 06.jpg
  • 08.jpg
  • 251HOT04.jpg
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés