Vendredi 12 juin 5 12 /06 /Juin 09:50

Ma visite « épilatoire » à l’institut de beauté est incontestablement le pire souvenir de mes premiers mois de soumission. Le souvenir d’une cuisante douleur liée à ces saloperies de bandelettes, et d’une tout aussi cuisante humiliation liée à l’explication embrouillée de mon postérieur rougi par la fessée reçue une demie heure plus tôt. Jugez plutôt…

Ma femme me donne les dernières instructions avant de pénétrer dans le salon.

 

- Que les choses soient claires, tu me laisses parler, tu te laisses diriger, un peu comme un petit garçon, je veux profiter de te faire épiler pour t’humilier. Et si la fille qui s’occupe de toi te pose la question pour ton cul, n’oublie pas de lui dire la vérité, tu m’as bien comprise ?

 

- Oui Deb’, j’ai bien compris, ne t’inquiète pas, je serai aussi soumis qu’avec le banquier !

 

- Je veux que tu aies l’air tout penaud, tu sais, genre du type coupable, qui a quelque chose à cacher et à se reprocher.

 

Avec le plug dans le cul et les fesses encore chaudes de la correction reçue sur les cuisses de ma Maîtresse, je ne vais pas avoir besoin de me forcer pour avoir cet « air coupable… J’ai beaucoup de choses à cacher, et tout autant à me reprocher.

 

- Et pour le plug ? Je fais comment ?

 

Ma voix trahit mon angoisse. J’espère qu’elle ne va pas me demander de m’exhiber avec devant l’esthéticienne, ce serait au dessus de mes forces.

 

- T’inquiète mon chéri, pour la première fois, je te permettrai de le retirer juste avant. Normalement, elle va te laisser seul quelques instants pour te déshabiller, tu en profiteras pour l’enlever.

 

Le sourire qu’elle m’adresse alors témoigne de son intense jubilation. Je note le « pour la première fois » qui me fait craindre à l’avance la deuxième fois.

 

Nous entrons dans le salon et première gêne, il n’ y a que des femmes. Je m’y attendais, mais bon…

Une femme d‘une cinquantaine d’années, cheveux de paille tout raides, nous aborde tout sourire.

 

- Madame Carter ! Pile à l’heure, comme d’habitude, alors cette fois, c’est votre mari que vous nous amenez !

 

Elle ne croit pas si bien dire. Je baisse les yeux pour paraître plus empoté, mais je n’ai guère à me forcer car je suis sincèrement gêné et troublé. Ma femme est ici cliente et je n’ai pas trop envie que l’on sache qu’elle me donne la fessée.

Déborah la salue, lui demande des nouvelles de sa fille qui fait des études de lettres classiques (ma femme est enseignante à la fac je le rappelle).

 

- Si vous patientez un quart d’heure, je m’occupe de votre mari en personne, dit elle avec l’air de nous faire une faveur. Parce que Cécile est malade, et je n’ai que Cindy sous la main, ajoute-t-elle en désignant au bout de la boutique une toute jeune fille en train de faire du rangement.

 

Je comprends qu’étant donné sa jeunesse, elle ne soit pas à l’aise pour une épilation intégrale sur un homme. Mais Déborah n’est pas de cet avis.

 

- Si c’est parce qu’elle ne l’a jamais fait, ce n’est pas grave, il faut bien qu’elle se fasse la main, en ce qui nous concerne ça ne nous gêne pas. N’est-ce pas Charles ?

 

- Euh non… Pas de problème…

 

Deb’ m’a souvent rabâché les oreilles sur la douleur de l’épilation, alors confier mes couilles à une gamine de vingt ans ne m’emballe pas vraiment. J’ai peur, et plus encore de sa réaction quand elle verra mon cul tout rouge. Il ne manquerait plus qu’elle soit choquée et fasse un scandale !

 

Charles

 



Mon pauvre Charles, mais dans quel monde vis tu ? Une gamine de 20 ans, pour la choquer, il lui en faut plus qu’un cul rouge ! Les filles de cette génération se sont déniaisées sur internet à la lecture de nos blogs, à chatter de sexe sur msn, à  mater des clips montrant comment rougir des culs, alors contempler simplement le produit fini, même sur ton corps d’Apollon, laisse moi doucement rigoler. Et puis, si elle travaille dans un institut qui est mixte, elle verra d’autres fesses de mecs et d’autres queues autrement plus attractives que la tienne.

La suite va d’ailleurs me donner raison. Mais je m’en suis rendue compte aussitôt les présentations effectuées.

 

- Cindy, vous allez vous occuper de monsieur, je n’ai pas fini avec madame Mercier.

 

Cindy est une blonde décolorée, très maquillée et très sexy, mais qui ne sait pas encore très bien doser le maquillage. Elle me semble un peu vulgaire, et je m’étonne que la patronne (que je connais) ne lui en ai pas encore fait le reproche. Mais d’un autre côté, ça la vieillit un peu, et elle dégage un charme un peu trouble. On ne saurait dire si elle a 17 ou 25 ans.

 

- C’est pour quel type de soin ? demande-t-elle à mon mari.

 

Charles hésite à répondre et je mets un certain temps avant de prendre la parole afin de laisser poindre le malaise.

 

- C’est pour une épilation intégrale, dis-je dans un sourire malicieux.

 

Elle jauge Charles d’un air étrange, intrigué par son silence.

 

- Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas aussi douloureux qu’on le prétend, dit elle en l’invitant à la suivre.

 

Mon mari passe dans le couloir devant elle et je réponds au moment de lui emboîter le pas.

 

- De toutes façons, il faut souffrir pour être belle, alors ne vous inquiétez pas pour lui, il peut bien souffrir un peu.

 

- C’est vrai que c’est le lot de toutes les femmes, me sourit elle d’un air complice. Mais j’ai pu remarquer que les hommes étaient plus douillets.

 

Elle nous invite alors à pénétrer dans une cabine.

 

- Mettez vous à l’aise, il y a tout ce qu’il faut dans l’armoire derrière vous, je reviens dans cinq minutes.

 

Aussitôt la porte refermée, Charles se débarrasse de ses vêtements. Je le regarde faire en souriant. Il a hâte de retirer ce plug, il doit absolument l’éjecter de son petit trou avant que Cindy ne revienne. Mais je vais lui compliquer un peu la tâche.

 

Déborah

PS : les noms sont fictifs, ainsi que celui de notre petite esthéticienne, mais nous trouvons plus érotique la lecture de noms « imaginaires » plutôt que l’initiale d’un nom soit-disant réel… nos prénoms sont en revanche bien les nôtres ;-)

Par Charles et Déborah - Publié dans : 4. Cocu et exhibé
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Cocu-soumis
  • : 11/02/2009
  • :
  • : Une relation basée sur la domination totale de madame sur son époux, et l'acceptation de celui-ci à voir sa femme diriger le couple... l'acceptation aussi que sa femme le trompe sans vergogne... l'acceptation, donc, d'être cocu et soumis !!!
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Images Aléatoires

  • livreurs1.jpg
  • livreurs2.jpg
  • 03.jpg
  • 03d.jpg
  • 04.jpg
  • 08.jpg
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés